Ex-Correspondante permanente
du Nouvel Observateur en Chine

Xinjiang
Après les attentats, la solidarité de la Chine n’est pas sans arrière-pensées

Après les attentats, la solidarité de la Chine n’est pas sans arrière-pensées

Pékin proclame sa solidarité avec la France. Mais demande le même soutien international à sa propre « lutte contre le terrorisme », l’écrasement sans merci de la minorité musulmane ouïgour.
Mobilisation générale contre la terreur

Mobilisation générale contre la terreur

Six attentats depuis octobre 2013, dont quatre au cours des deux derniers mois. Pékin, Kunming, Canton visés au même titre qu’Urumqi, la capitale troublée du Xinjiang.
Questions sur un massacre

Questions sur un massacre

Quand le conflit ouïgour s’exporte au cœur des villes chinoises
Xinjiang, voyage dans l’empire de la peur

Xinjiang, voyage dans l’empire de la peur

C’est une des régions les plus fermées de Chine. Vu de Pékin, le Xinjiang est un repaire de terroristes à éradiquer. Mais, à 3 500 kilomètres de la capitale, le pays ouïgour a un autre visage : celui d’un peuple musulman contraint de vivre dans la terreur et la misère
La voix des sans parole

La voix des sans parole

Depuis les émeutes de Lhassa (2008) et d’Urumqi (2009), Pékin a réussi à faire taire les insoumis. Sauf une Tibétaine et un Ouïgour, qui vivent et bloguent dans la capitale